Longitude :
Latitude :
Altitude :

Agrandir
 
Retour résultat
 

Hôpital Saint-Joseph

suiv. » « prec. Imprimer Commentaire
 

Saint-Julien-en-Genevois - Type : Architecture civile  |  Édifice public

Description :

Anciennement situé au début de l'avenue de Genève, sur la parcelle de la Sous-Préfecture actuelle n° 000 AK 135, cet édifice a été reconstruit à l'extrémité de la rue Amédée VIII de Savoie, dans la commune de Saint-Julien-en-Genevois. Le programme comporte un ensemble complexe disposé autour d'un bâtiment central et de deux ailes. Cet ensemble s'étend sur les parcelles n° 000 AI 16, 000 AI 17, 000 AI 18 et 000 AI 19.

Historique :

On trouve les premières mentions d'un hospice à Saint-Julien-en Genevois dans le cadastre sarde de 1760 ainsi que dans l'ouvrage d'Abel Jacquet. Il est précisé qu'à l'extrême fin du XVIe siècle, les soins étaient administrés dans le couvent des Capucins, sous la direction du Père Maurice de La Morra. Le bâtiment est incendié le 3 février 1603 par les soldats genevois. Deux ans plus tard, le baron de Ternier fit don à l'ordre d'un nouveau bâtiment sur un autre emplacement. Les Capucins en disposèrent comme d'un couvent, connu sous le nom du «couvent Jérôme de Laubert». Dès 1860 ce bâtiment est acheté par l'Etat. Il est transformé en caserne de gendarmerie ; les jardins accueillent les bureaux de la maréchaussée et la future sous-préfecture. En 1864 un nouveau bâtiment, l'hôpital Saint Joseph, est construit par l'architecte César Auguste Pompée. Les bonnes soeurs s'occupent toujours des malades dans les locaux. Au début du XXe siècle, le bâtiment fut réorganisé et agrandi. Le dernier projet d'agrandissement fut proposé par l'architecte genevois Alfred Olivet, en 1928.

Le 16 février 1929, un grave incendie détruit une grande partie de l'hôpital Saint Joseph, en particulier l'aile droite et le bâtiment central. Une partie des malades sont déplacés dans d'autres asiles et hôpitaux des communes voisines ; les autres sont pris en charge par l'ensemble de la commune de Saint-Julien et abrités dans les locaux inoccupés de la sous-préfecture, réquisitionnés pour la circonstance.
En 1930, l'architecte genevois Alfred Olivet et l'architecte annécien Fleury Raillon sont lauréats d'un concours mis sur pied par Charles Guilhermat, maire de Saint-Julien, afin de reconstruire l'hôpital. Ce dernier sera inauguré le 29 novembre 1931.
Entre 1957 et 2013 le parc immobilier de l'hôpital subit plusieurs agrandissements. Des extensions se greffent au bâtiment principal; deux ailes sur six niveaux sont rajoutées entre les années soixante-dix et la fin des années quatre-vingt. En 1991, la société de Maurice Novarina construisit les urgences et l'administration. D'autre part, deux structures pour personnes âgées sont créées au nord de la propriété.

Description :

Le bâtiment central de l'hôpital Saint Joseph et les deux ailes, formant un retour d'angle, n'ont pas subi de transformation depuis 1930. De même que pour leur toit qui est toujours en deux pans. La façade sud possède deux étages sur rez-de-chaussée ainsi que des combles aménagés. Cela lui confère un nombre important de pièces pour le corps médical et les patients. Notons cependant que selon les plans de construction de César Auguste Pompée, l'hôpital, qui n'est pas excavé, comportait un rez-de-chaussée et un seul étage. Un escalier à degrés rectangulaires donne accès à l'entrée principale, située à l'origine au centre de cette façade. Aujourd'hui, l'entrée se situe à gauche de cette dernière.
La symétrie de la façade principale est accentuée tout d'abord par des rangées de fenêtres rectangulaires, possédant presque toutes, des tablettes non-moulurées. Elles sont coupées d'une rotonde centrale, où prend place une statue de Saint Joseph. Il y a également à chaque niveau du bâtiment central et des ailes, des balcons très larges datant de 1931 et qui étaient destinés pour les tuberculeux.

Source : FOURTICQ Neyla - Université de Genève 2013 -
Sous la direction de Mme Leïla EL WAKIL

Références :
- Mappe sarde (1730).
- Saint-Julien : un registre des n°suivis et des propriétaires du cadastre (1730).
- Cadastre français, (dit Napoléonien), 1870.
- Plans de l'hôpital de César Auguste Pompée, 1864.
- Plan de l'hôpital des ingénieurs-constructeurs Bouchayer et Viallet, 1909.
- Plans de l'hôpital d'Alfred Olivet, 1928.
- Plans de l'hôpital d'Alfred Olivet, 1931.
- Archives de l'hôpital concernant principalement les locations de terrains, les correspondances pour les travaux de construction et de transformations.

Presse française :
- Le Cultivateur savoyard, journal républicain du canton de Saint-Julien-en-Genevois [Depuis 1893.]

Bibliographie :
- JACQUET, Abel, Saint-Julien-en-Genevois : histoire d'un bourg de province des origines à nos jours, Annecy, 1978.
- JOUBERT H., FAVRE J., Saint-Julien-en-Genevois en images. La Salévienne, 1997.
- BRULHART, Armand, DEUBER-PAULI, Erica, Arts et monuments ville et canton de Genève, La société d'histoire de l'art en suisse, 1993.

Aucun document associé