10458 document(s) trouvé(s)

Nouvelle recherche Retour résultat
 

Alambic à Saint-Jeoire-en-Faucigny

Suivant »

1108/10458

« Précédent Commentaire
 

Description

Photographie couleur d'un alambic à Saint-Jeoire-en-Faucigny. On le surnomme "la marraine", propriété des bouilleurs de cru, terme donné par la loi du 20 juillet 1837.

Période :

Témoins et/ou personnes à l'image :

Fonds documentaire : Mercier

Visualiser le diaporama

Caractéristiques du document


Cadre : Familial
Domaine : Artisanat

Informations supplémentaires


Type de collecte : centre de ressource
Collecteur : Collecteur privé
Lieu de collecte : St Jeoire en Faucigny
Date de collecte: 16/03/2011
Côte Dewey : CDP8
Type de support : Photo
Libre de droit : Libre de droit signifie que le document est tombé dans le domaine public Non
Lieu de conservation : Privé



Patrimoine associé


Titre : Bouilleurs de cru
Description : L'appellation «bouilleurs de cru» est donnée par l'article 8 de la loi du 20 juillet 1837. Bien sûr, de tout temps, les Savoyards ont pour beaucoup d'entre eux, eu une activité rurale et agricole: à Saint-Jeoire comme ailleurs, nombre de gens disposent d'une petite exploitation ainsi que de vergers. Les fruits qui ne sont pas consommés servaient à la fabrication de l'eau-de-vie que l'on utilisait aussi comme médicament pour le soin du bétail.
En principe, chaque chef de famille avait une «franchise» lui permettant de distiller pour ses besoins personnels 20 litres d'alcool à 50° sans en acquitter les droits.
De nos jours, les alambics travaillent toujours l'hiver. La «marraine», surnom de l'alambic ambulant, passe de village en village: la tradition veut qu'autour d'une bonne bouteille, on mange les saucisses qu'on cuira à l'alambic.

Fiche détaillée du patrimoine